« Ne me parlez plus de suivi de projet ! »

« Ne me parlez plus de suivi de projet ! »

« Jean-Marc, n’emploie jamais le terme : suivi de projet ! Suivre un projet signifie que tu es déjà en train de courir derrière lui et que tu ne le maîtrises pas ! ». Telles sont les paroles de l’un de mes mentors qui m’a formé au management de projet lorsque je travaillais sur le programme Ariane 5. Son ton était tellement ferme qu’il m’a convaincu immédiatement.

En effet, dans certains environnements, il n’est pas rare d’entendre encore des responsables et managers prononcer un terme qui me choque chaque fois que je l’entends : « suivi de projet ».

Exemples : « mon métier consiste à suivre les projets qui me sont confiés », « je m’occupe du suivi du projet tartempion », …

Même si certains acceptent volontiers la synonymie entre le terme suivi de projet et les termes de management ou pilotage de projet, je n’ai pas l’impression d’être un professeur de Français en affirmant que le verbe « suivre » porte un sens beaucoup plus tourné vers la réactivité (et je n’ai pas dit passivité) plutôt que l’activité ou la proactivité.

Un projet, quelle qu’en soit sa difficulté, mérite bien mieux d’avoir un « suiveur » qui tente avec difficulté de courir dans son ombre…

La réussite d’un projet est tellement précieuse et difficile à atteindre ! (j’espère que je n’aurai pas beaucoup de contradicteurs…)

Du coup, cette réussite n’a, selon moi, pas la moindre chance d’arriver si on ne place pas à sa tête un pilote, un manager, un conducteur, un chef !

Parler de suivi de projet réduit déjà à néant les chances de réussite ; employons donc plutôt ces termes ambitieux et davantage flatteurs qui font appel au leadership, à la prise de décision et d’initiative, et à la maîtrise.

Chez SYNOVIA, nous concevons justement nos missions comme une démarche purement orientée sur le pilotage et la conduite de projet !

Jean-Marc, cofondateur de SYNOVIA